Théâtre d’illusia

A propos du spectacle

Spectacle de marionnettes sur eau d’après le Kalevala, épopée du peuple finnois

Création pour eau, lumières, son et marionnettes
sur le thème de la naissance de l’homme, de la création du monde et de la genèse du chant
Spectacle de marionnettes sur eau
destiné aux enfants partir de 1 an et leurs parents.

Voir en ligne : http://www.dailymotion.com/video/xa...

Mise en scène et marionnettes : Marja Nykänen Lumière et décors : Jean-Luc Galiné Univers sonore : Sanna Salmenkallio Interprétation : Luis Peñaherrera, Jean-Christophe Canivet Graphisme : Corinne Leconte Co-produit par : DRAC de Haute-Normandie, Conseil Régional de Haute-Normandie, Ville de Rouen Avec le soutien de : Atelier 231 - Ville de Sotteville lès Rouen, Centre Culturel Marc Sangnier de Mt Saint-Aignan, ODIA de Haute-Normandie, hel.fi.2000 - Helsinki, capitale culturelle 2000, le centre culturel STOA d’Helsinki, les villes d’Helsinki, Espoo et Vantaa. A propos du Kalevala Le Kalevala, l’épopée du peuple finnois, trouve son origine géographique en Carélie. Cette région est actuellement à cheval entre la Finlande et la Russie. Littéralement, Kalevala signifie le pays de Kaleva, héros mythique, fondateur du peuple finnois. C’est devenu, grâce au travail d’un médecin finlandais vivant au 19ème siècle, Elias Lönnrot, un immense poème de plus de 20000 vers, répartis en 50 chants. Elias Lönnrot a collecté des centaines de milliers de vers auprès des bardes et chanteurs finnois qui en connaissaient par cœur parfois plusieurs milliers. La forme du poème et le déroulement de son long cours n’est pas sans rappeler d’autre grandes épopées forgées par les grandes civilisations, indiennes, arabo-persannes ou asiatiques, voire des autres épopées nordiques - comme les Eddas islandaises. Il serait trop long de résumer l’histoire du Kalevala, car pour reprendre l’expression de Peter Brook à propos du Mahabharata, le Kalevala est un long fleuve aux nombreux affluents, et cours secondaires. Néanmoins, le poème a été récemment proposé dans une nouvelle traduction française par Gabriel Rebourcet (ed.Gallimard,NRF « l’aube des peuples ».1991). Cette épopée est dominée par une personnage principal, le barde éternel, à la fois conteur et chaman, Väinämöinen fils de la déesse Ilmatar. (Ilmatar, littéralement « fille de l’air », en fait déesse de l’air) « Väinämöinen est le héros central du Kalevala. Mage réputé, chanteur incomparable, inventeur du kantélé (cithare traditionnelle carélienne), il a les faiblesses de l’homme et le savoir des dieux. Etymologiquement, le nom de Väinämöinen se rattache à l’eau : eau calme d’un fleuve tranquille ou d’un détroit, embouchure d’un fleuve, accalmie entre deux rapides, etc. De fait, le personnage de Väinämöinen est intimement lié à l’eau. Sans paraître aussi central que dans l’œuvre de Lönnrot, il est effectivement très présent dans les poèmes importants : genèse, naissance, joute verbale, voyage à Tuonela...etc. Né de l’eau, Väinämöinen est sans doute un ancien dieu des eaux, fait héros par les hommes et leurs bardes. Il est d’ailleurs retourné au large, dans la région des « trombes affreuses », sœurs des maelströms scandinaves. Les poèmes contant les exploits de Väinämöinen comptent parmi les plus anciens de la poésie orale des peuples finnois, et sont certainement antérieurs au Xème siècle de notre ère. » Gabriel Rebourcet A propos du spectacle Dans le Kalevala, le chant premier relate la genèse du monde. Ilmatar, la mère du monde, fille du ciel, est fécondée par le vent et descends dans la mer. Le milouin, le canard au bec bleu vole au-dessus de la mer en cherchant la terre. Ilmatar remonte son genou et l’oiseau y pond sept œufs. Mais ils brûlent la peau d’Ilmatar qui bouge sa jambe. Les oeufs se brisent dans la mer. Naissent, entre autres, les poissons et les îles, le soleil et la lune. A la fin du chant, Väinämöinen, le héros du Kalevala naît dans l’eau. A travers ce spectacle sans texte, nous avons voulu répondre d’une manière poétique à la question des tout-petits : « d’où viens-je ? » et leur proposer une première expérience de théâtre. L’eau est pour eux un élément familier. Les reflets de lumières du théâtre aquatique sont attirants car ils changent sans cesse. Les enfants aiment aussi les formes géométriques simples. Dans la genèse d’après le Kalevala, nous trouvons le triangle (quand le genou d’Ilmatar monte au-dessus de la surface de la mer), l’ovale dans la forme des oeufs, et tout un groupe de formes pictographiques comme l’oiseau, le poisson, l’étoile, l’arbre, le soleil et la lune. Ces formes ont été la base des marionnettes. Nous jouons avec le cercle, le triangle et toutes les variations de leur rencontre : le triangle se trouve dans le genou qui remonte au dessus de la surface de l’eau, l’ovale dans l’œuf, le cercle dans le soleil et la lune, leurs variations dans les formes d’étoiles, de poissons, de papillons, de pétales, d’yeux, d’oiseaux. Plusieurs lectures sont possibles à partir de ces formes simples. On peut associer l’œuf au repos, à la maison, au nid, au sein de la mère mais également à la prison. La naissance, "briser sa coquille", devient ainsi une libération. Le dernier chant du Kalevala décrit le départ de Väinämöinen et la naissance du fils de Marjatta. Le cercle se ferme : le début et la fin de l’épopée parlent de création. Le chant est né. Et c’est ainsi que se termine le spectacle. Le Kalévala commence et finit par l’arrivée d’un enfant. C’est lui qui inspire le chant. Nous dédions ce spectacle à nos enfants.] PREMIER CHANT a été joué plus de 450 fois depuis sa création : En région Normandie : Centre Culturel Mont Saint Aignan/Festival Cinéma Nordique/création, Espace Beaumarchais Maromme, Espace J.Bauchet Forges les Eaux Festival de Marionnette, Le Drakkar Neuville lès Dieppe, Salle capitulaire Bernay-Festival Marionnette, Atelier 231/Création Sotteville lès Rouen. Hors région : Les Mureaux(78), Coulommiers (77), la Faïencerie de Creil(60), Sevran/festival « rêveurs éveillés »(93), C.C. J.Prévert de Villeparisis(93), Reims(51)-festival « Mélimomes », St Dizier (52), Brienne le Château (10), Limoges -C.CulturelJ.Moulin (87), Joué les Tours(37)Espace Malraux, TJP CDN Strasbourg, L’Yonne en Scène (tournée dans l’Yonne 89), L’Arche de Béthoncourt (25), Très Tôt Théâtre de Quimper (29), Festival de marionnettes en Jardins de Charleville-Mézières (08) Festival Marionnettissimo -Toulouse (31) Festival Bouill’Ry -Verdun (55) Festival 100 vallée des fleurs - ADCC Dordogne -St Astier (24), CDN Caen/Festival les Boréales (14), La Nacelle Scène Conv.JP /TAM-TAM (78) Hors France métropolitaine : Ile de la Réunion-Festival Tempo/le Séchoir scène conventionnée, Festival International de marionnette de Dordrecht (Hollande), Festival du Théâtre Jeune public de Hämeenlinna (Finlande), Centre Culturel STOA Helsinki, Centre Culturel Annantalo Helsinki, Centre Culturel ESPOO et tournée dans les villes d’Espoo et Vantaa (Finlande), Festival Lutke 2004-Ljubljana-Slovénie Scène nationale de la Guadeloupe-L’Artchipel/Festival Enfance du Monde (2004). Festival Petits Bonheur (2006), Montréal -Québec.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette